Qu’est ce que le Push marketing ?

Pour attirer le consommateur et déjouer la concurrence, les grands groupes réfléchissent à des stratégies marketing adaptées. Parmi ces stratégies, nous retrouvons les stratégies « Push» et « Pull » marketing. Ces deux dispositifs marketing, bien qu’ayant le même but final : attirer les clients vers soi, sont diamétralement différents.

Le « Push » marketing

Le « Push » marketing consiste à « pousser » le produit vers le consommateur. Un message publicitaire est envoyé de manière proactive au consommateur, par des actions directes et concrètes, comme par exemple la distribution gratuite d’échantillon, l’entreprise suggère son produit au consommateur. Les contenus push sont plus intrusifs, et moins personnalisés : ils peuvent être envoyés à une audience plus large, et moins qualifiée. Ainsi, les taux d’ouverture, de lecture et de réactivité sont plus bas proportionnellement au nombre de contenus envoyés ou mis en ligne. Toutefois, cette stratégie ne se limite pas à « pousser » le produit vers le consommateur, elle se doit également de cibler le consommateur, à travers la segmentation.

Méthodes de segmentation

Plusieurs méthodes de segmentation existent comme le scoring qui attribue une note à chaque client en fonction de leur comportement d’achat, ou la méthode RFM (Récence, Fréquence, Montant) qui classifie les clients en fonction de la situation de leur achat (date dernier achat, fréquence achat et montant) sur une période donnée. La segmentation des clients en groupes homogènes passe par l’analyse statistique ou, lorsque les données à traiter sont volumineuses, par le data mining un processus d’analyse des bases de données clients visant à extraire des informations pertinentes sur les comportements d’achats à travers la recherche de tendances, de régularités. Une fois la segmentation clients terminée, il est alors possible d’adapter sa stratégie « Push » à chaque segment : envoie automatique d’un message promotionnel pour un produit spécifique à une catégorie d’acheteur, distribution gratuite d’échantillon à l’entrée des boutiques les plus fréquentés par les consommateurs…

Des outils de Push marketing

Voici quelques exemples d’outils et de contenus Push, vous les connaissez sûrement: l’e-mailing, c’est une campagne de pub par courrier électronique non souscrit. Il n’y a pas de personnalisation, l’information pousse à la conversion. Le bandeau publicitaire ou la bannière sur un site web: typiquement les publicités d’offres de réductions, promos, primes ou cadeaux qui apparaissent sur énormément de sites internet actuels, dont les réseaux sociaux. On pousse l’utilisateur à l’action, c’est intrusif et quotidien.